Qu’attendre d’une évaluation de votre santé auditive

14.07.20
was-ist-von-einem-hoergesundheitscheck-zu-erwarten-l


Comment un bilan de votre santé auditive, simple et indolore, peut tracer la voie d’une meilleure audition


Félicitations ! Vous avez pris rendez-vous pour un bilan auditif. Que vous souhaitiez parlez d’un problème auditif ou faire un simple dépistage dans le cadre de votre bilan de santé habituel, vous faites un pas important pour assurer votre santé auditive à long terme. En outre, vous apprécierez de savoir que ce « grand pas » est aussi très simple.  Les tests auditifs réalisés par des spécialistes sont indolores et non invasifs. En une seule séance, votre audiologiste vous questionnera sur votre santé auditive et vous devrez vous soumettre à une série de tests conçus pour vérifier la santé de vos deux oreilles et la qualité de votre audition. L’objectif est de déterminer votre santé auditive générale et, en cas de perte, de voir comment les technologies modernes peuvent vous aider.

 

À votre arrivée, votre audiologiste voudra d’abord mieux vous connaître.  Il/elle vous posera donc des questions sur votre santé générale, sur votre historique médical et celui de votre famille, ainsi que sur toute préoccupation liée à votre audition et susceptible d’affecter votre quotidien. Il/elle voudra également en savoir plus sur votre style de vie – par exemple votre exposition au bruit ou si vous travaillez dans un environnement bruyant – et d’autres facteurs pouvant influencer votre santé auditive.   

Lors de vos bilans de santé annuels, vous avez peut-être déjà vu un otoscope, cet instrument qui permet à votre docteur de regarder dans vos oreilles à la recherche d’éventuels problèmes visibles au niveau du conduit auditif ou du tympan. Lors d’une évaluation auditive classique, après avoir contrôlé les deux oreilles avec un otoscope, votre audiologiste procédera, le cas échéant, à une tympanométrie : un test rapide et indolore indiquant la qualité de fonctionnement de l’oreille moyenne.  Une sonde souple, qui crée des variations de pression et génère des sons, est placée dans chaque oreille et vise à mesurer les réponses du tympan au son à différentes pressions. 

Les tests auditifs sont réalisés dans des pièces insonorisées ou ayant subi un traitement acoustique, qui laissent les autres bruits dehors. Vous devrez vous asseoir dans la pièce insonorisée et porter des oreillettes ou des bouchons souples dotés de fils reliés à un audiomètre – une machine utilisée pour évaluer le niveau d’audition.  On vous donnera également des instructions, lever la main ou appuyer sur un bouton, lorsque vous entendrez un son. 
L’audiologiste se retirera dans une pièce voisine pour réaliser les tests.  Typiquement, les deux pièces sont séparées par une fenêtre dotée d’une vitre légèrement teintée, de manière à ce que vous ne soyez pas distrait-e par les mouvements de l’audiologiste pendant les tests, distractions qui pourraient influencer la précision de vos réponses.


Un test purement sonore contrôle votre capacité à entendre différents sons. Des écouteurs permettent aux sons de passer dans une oreille à la fois afin de les tester individuellement. Ce processus permet de déceler les sons les plus faibles que vous entendez à différentes hauteurs, ou fréquences.   Chaque fois que vous entendez un son, vous appuyez sur le bouton ou levez votre main, selon les instructions. 
Tout au long du test, votre audition sera tracée sur un audiogramme, un graphique qui utilise les décibels (un moyen de mesurer les sons) afin de visualiser votre acuité auditive.


L’audiométrie vocale constitue une autre partie du test, qui mesure la discrimination vocale, votre capacité à reconnaître des mots. On vous demandera de répéter les mots prononcés par votre audiologiste ou un enregistrement. L’objectif est de savoir à quel volume les mots doivent être dits pour que vous les entendiez et les compreniez clairement.     

Les résultats de votre test sont tracés sur un audiogramme qui montre le type, le degré et la configuration de votre perte auditive.  L’audiogramme indique le seuil d’audition par rapport à une moyenne « normale », définissant la qualité de votre audition en termes de fréquence – sons aigus ou graves – ainsi qu’en termes de volume ou intensité. 
Les résultats sont disponibles pour chaque oreille. L’oreille droite apparaît sur l’audiogramme sous forme de cercle ou de triangle. L’oreille gauche est représentée par un X ou un carré.
La fréquence est mesurée horizontalement en haut de votre test auditif. Les fréquences sont représentées de gauche à droite, allant de la plus faible à la plus haute.  L’axe vertical de l’audiogramme représente sur la gauche l’intensité des sons, mesurés en décibels. Plus le décile augmente, plus la perte auditive est importante.  Enfin, le score de reconnaissance de mots (WRS) est indiqué dans une case à côté ou en dessous du graphique de l’audiogramme.

 

Vous passerez en revue les résultats de votre audiogramme avec votre audiologiste, qui répondra à vos questions et expliquera ce que les résultats signifient pour vous. Chaque perte auditive est aussi individuelle que vos empreintes digitales. Les soins personnalisés que vous recevez d’un-e professionnel-le qualifié-e porteront non seulement sur votre perte auditive, mais aussi sur les solutions les mieux adaptées à votre personne et à votre style de vie.

Si une perte auditive est effectivement décelée, les appareils auditifs modernes vous offrent un vaste choix de possibilités. Votre audiologiste vous aidera à trouver la solution correspondant le mieux à votre perte auditive et à vos préférences.

Découvrez une sélection des toutes dernières technologies d’appareils auditifs disponibles dans le cadre d’une visite d’un-e audiologiste Audika (site Web).

Participer à la conversation

 

0 commentaires

commentaires