« Les appareils auditifs aident vraiment. Si je l’avais su, j’en aurais sans doute essayé plus tôt. »

04.05.20


Per Göran a vécu pendant 30 ans sans savoir qu’il souffrait d’une perte auditive. Sa vie s’est radicalement transformée lorsqu’il a pris conscience du problème et qu’il a trouvé le bon appareil auditif. Il a enfin pu reprendre ses activités favorites. 

hoergeraete-helfen-tatsaechlich-l

Lorsqu’une cantatrice dont il a oublié le nom est montée sur la scène d’un opéra à Columbus, dans l’Ohio, Per Göran ne pouvait pas partager l’enthousiasme du public. Alors que la foule acclamait les prestations de la célèbre chanteuse, Per la trouvait monotone. 

En y repensant, il a réalisé que ce n’était pas un incident isolé. Il avait appris à vivre avec les problèmes de communication et autres malentendus. C’est alors qu’il a commencé à se demander si le problème ne venait pas de lui. 

« Lorsqu’on commence à penser que tout le monde autour de soi parle faux, le problème est probablement ailleurs », explique-t-il. « C’est à ce moment-là que j’ai peu à peu réalisé que c’était sans doute moi qui avais un problème. » 

hoergeraete-helfen-tatsaechlich-l-2

Per s’est dit qu’il était peut-être en train de devenir sourd.
Le problème n’était pas survenu d’un coup, mais progressivement, comme c’est souvent le cas lors des pertes auditives. Si lentement, en fait, qu’il a vraiment eu du mal à s’en apercevoir. 

« Ça va encore », se disait-il souvent, sans réaliser qu’un soulagement était à portée de main. 

L’un des principaux symptômes de la perte auditive de Per étaient les acouphènes, un sifflement agaçant dans les oreilles, dont il est difficile de faire abstraction, particulièrement lorsque l’on entend mal. Il devient extrêmement difficile de se concentrer. Quelqu’un a dit à Per que ses acouphènes étaient un état permanent, pour lequel il n’y avait pas de guérison. 

Cette information a très longtemps dissuadé Per de rechercher des moyens d’améliorer sa situation. S’il n’y a rien à faire, pourquoi tenter quoi que ce soit, n’est-ce pas ? 

Cependant, Per a fini par apprendre que cette information ne disait pas tout. Si les acouphènes sont, en effet, incurables et constituent un état permanent, il est tout à fait possible d’en réduire les symptômes, ou du moins de les rendre moins manifestes. 

« Lorsque vous portez un appareil auditif, vous captez tous les sons environnants, ce qui met naturellement les acouphènes à l’arrière-plan. Cela ne guérit pas des acouphènes, bien sûr, mais leur impact s’en voit diminué.

Quand Per a enfin décidé de faire tester son audition, il a appris sa déficience et a pu bénéficier d’un appareil auditif.

Maintenant, équipé d’un appareil auditif haut de gamme d’excellente qualité, il entend aisément tous les sons autour de lui. Pour la première fois depuis très longtemps, il peut à nouveau écouter de la musique enregistrée, l’un de ses passe-temps favoris. 

« Je n’ai aucun problème à communiquer par téléphone. J’entends parfaitement tout ce qui est dit à la télévision. Sans appareil auditif, je n’entendais rien de tout cela. »

hoergeraete-helfen-tatsaechlich-l-3

Mais surtout, Per peut profiter tout simplement des sons de la nature, que nous avons trop tendance à considérer comme une évidence. 

« Pendant bien longtemps, je n’entendais vraiment pas les oiseaux chanter », explique Per. « Aujourd’hui, je les entends tous. C’est une chorale permanente ici. »

 
hoergeraete-helfen-tatsaechlich-l-4 

 
0 commentaires

commentaires