Quand faut-il protéger vos oreilles ?

temps de lecture: 2 minutes
de
06.10.17

En général, plus vous êtes exposé-e aux bruits excessifs, plus vous risquez d’endommager votre ouïe.

 

Même un son qui n’a pas l’air trop fort ou qui ne provoque pas de gêne excessive peut abîmer votre ouïe si vous y êtes exposé-e pendant assez longtemps.

Mais les bruits forts peuvent provoquer des lésions auditives beaucoup plus rapidement.


Le niveau sonore se mesure en décibels (dB)

L’échelle des décibels correspond à l’ouïe de l’être humain. La valeur 0 correspond donc au bruit le plus faible que l’humain soit capable d’entendre. Une conversation avec un ami se situe aux environs de 60 dB. Au niveau des 90 dB que produit une tondeuse à gazon, le niveau sonore est relativement élevé et peut entraîner des lésions auditives avec le temps. Dans les faits, la plupart des experts s’accordent à dire qu’une exposition constante aux bruits de plus de 85 dB risque de détériorer l’audition. C’est pourquoi les règlements sur la sécurité au travail obligent généralement l’employeur à prévoir une protection auditive pour les personnes travaillant dans des zones où le bruit dépasse 85 dB.

Au niveau des 140 dB que génère un moteur à réaction ou des 180 dB produits par un lancement de fusée, des lésions irréversibles de l’ouïe peuvent apparaître très rapidement.


Les signes du danger

Il est hélas rarement évident de savoir à quel moment notre audition est détériorée ; nous avons tendance à le remarquer après coup.

Nous pouvons cependant essayer d’être conscients des niveaux sonores qui sont atteints dans les situations où nous nous trouvons. Si vous avez à crier pour couvrir le bruit ambiant et vous faire entendre, vous vous trouvez probablement dans la zone à risque où une exposition prolongée pourrait entraîner des lésions auditives.

Le constructeur garde les oreilles fermées. 

Évidemment, si vous avez les oreilles qui bourdonnent, ou si vous avez mal, vous pouvez être sûr-e que l’exposition au bruit est trop intense. Ce phénomène se produit souvent lorsque l’événement bruyant (par exemple un concert de musique) est terminé. Si vous avez des difficultés à entendre pendant plusieurs heures après l’événement bruyant, ou si vous entendez un bourdonnement ou un autre effet inhabituel après coup, votre ouïe a probablement été exposée à des risques.

Vous pouvez laisser vos oreilles se reposer en évitant les bruits forts. Et à l’avenir, dans pareils cas, soyez plus attentif-ve et agissez plus rapidement pour réduire les conséquences.

Si vous avez un quelconque doute, portez une protection auditive et éloignez-vous du bruit aussi rapidement et aussi souvent que possible.


Les risques cachés

Écouteurs

L'homme écoute de la musique 

De nos jours, de nombreuses personnes utilisent régulièrement des écouteurs, que ce soit sur le chemin de l’école ou pour se rendre au travail, pour courir ou juste pour se détendre à la maison.

S’ils sont très pratiques, les écouteurs génèrent un niveau sonore qu’il n’est pas toujours possible de déterminer. Certains écouteurs produisent jusqu’à 100 dB, d’autres un niveau sonore beaucoup plus élevé. À ce niveau-là, vous risquez de détériorer votre ouïe au bout de 15 minutes seulement.

Certains smartphones signalent, par des barres rouges sur l’indicateur de volume, le danger du niveau atteint.




Vie citadine

Vivre en ville peut aussi augmenter de 64 % le risque de dommages auditifs.

Ce chiffre provient d’une étude récemment publiée dans une revue médicale. Cela montre bien que l’exposition constante au bruit peut détériorer l’ouïe. 

circulation urbaine

0 commentaires

commentaires