Comment prévenir une perte auditive

Vous pouvez faire quelque chose : prévenez l’altération de votre capacité auditive. Apprenez à protéger votre audition de manière active.

convenir d'un rendez-vous

Protégez votre ouïe

  • Discussions, rires d’enfants, sonnerie du téléphone : l’ouïe est un de nos sens les plus précieux. Elle nous fournit chaque jour des informations importantes, nous prévient de dangers et nous permet de communiquer entre êtres humains. L’ouïe est le seul sens à être actif en permanence – même durant notre sommeil.
  • Toutefois, nous percevons souvent son fonctionnement en tant que chose naturelle. Contrairement à l’œil qui peut se fermer à la vitesse de l’éclair, l’ouïe ne peut s’auto-protéger. Pour que nous puissions nous fier à notre audition toute une vie durant, nous devons la protéger délibérément contre des dommages. Lisez ici comment préserver votre ouïe.

    Infographie «vivre sainement = mieux entendre»

Dans la vie de tous les jours, nous sommes constamment entourés de bruits. Leur nuisance pour l’ouïe
dépend en premier lieu de leur intensité sonore. La règle suivante s’applique de manière générale : plus le niveau
sonore est élevé et plus la durée d’exposition est longue, plus le risque d’une lésion de l’ouïe est élevé.
Par conséquent, protégez si possible systématiquement votre ouïe avec des protège-tympans
ou un casque antibruit.
Et : quittez le plus rapidement possible la zone exposée à des nuisances sonores.

Prenez soin de votre ouïe et évitez...

  • les lieux sur lesquels vous devez crier pour couvrir les bruits de fond et vous faire comprendre ;

  • les lieux si bruyants que cela vous fait mal aux oreilles qui commencent à bourdonner ;

  • les lieux et situations qui, après avoir été quittés, font que vous entendez mal durant plusieurs heures.

Attention aux smartphones, lecteurs MP3 & Co.

La radio et la télévision ne doivent pas dépasser une certaine puissance sonore. Des précautions particulières s’imposent avec les smartphones et les lecteurs MP3 dont la musique est souvent consommée en ayant recours à des écouteurs. Le problème : du fait de leur proximité directe avec l’oreille, les écouteurs émettent une forte pression acoustique qui peut avoir des effets négatifs sur l’ouïe. La situation devient particulièrement critique lorsque le niveau sonore est intensifié afin de couvrir les bruits ambiants tels que celui du tramway. La plupart des appareils actuels indiquent toutefois le dépassement d’un certain seuil sonore. Nous vous recommandons vivement de toujours tenir compte de cette indication et de réguler le niveau sonore de manière correspondante.

Quand un bruit rend-il malade ?

Le niveau sonore est mesuré en décibels (dB). Plus le nombre de décibels est élevé, plus le son est fort. La plupart des spécialistes de l’ouïe sont unanimes : la personne qui s’expose chaque jour durant des heures à un niveau sonore de plus de 85 dB endommage son ouïe. Mais que ressentons-nous à 85 dB et quand un bruit est-il trop élevé ? Voici plusieurs niveaux sonores de différents bruits quotidiens qui vous permettront de vous en faire une idée :

  • niveau sonore normal d’une discussion : 60 dB
  • bruit de la circulation : 75 bis 85 dB
  • tondeuse à gazon : 90 dB
  • tronçonneuse, marteau piqueur pneumatique ou discothèque 100 à 120 dB
  • camion à sept mètres de distance : 100 dB
  • klaxon bruyant : 110 dB
  • musique forte sur smartphone : 112 dB
  • concert de rock : 120 dB
  • sirène : 120 dB
  • moteur à réaction à 25 mètres de distance : 140 dB

Convenir d’un rendez-vous

*
*
*
*
*